Les femmes et filles en situation de handicap sont encore en marge des processus de prise de décisions et du travail en matière d’égalité des sexes, leurs besoins et leurs voix n’étant pas toujours entendus. L’heure est venue d’incorporer le handicap au CEDAW et mettre fin à l’invisibilité dont elles souffrent.

Cette candidature proposée par le Gouvernement espagnol est la réponse à la demande formulée par les organisations du handicap par l’intermédiaire du Comité Espagnol des Représentants de Personnes handicapées (CERMI), avec le soutien de l’Alliance International du Handicap (IDA).

Ana a un engagement ferme et prouvé en faveur des droits des femmes et des filles, et les connaissances et l’expérience suffisantes pour faire véritablement la différence au Comité de la CEDAW.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *